• 13 / Jun / 2021
Fermer

Le Sahara : Les secrets du plus grand désert du monde

Le Sahara est le plus grand désert d'Afrique, mais aussi du monde ! De l'Atlantique à la mer Rouge, près de 8 millions de kilomètres carrés de sable traversent dix pays d'Afrique : le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, la Libye, l'Égypte, le Soudan, le Tchad, le Niger, le Mali et la Mauritanie.


Les limites géographiques du Sahara sont assez floues. Au Nord, le Sahara atteint sa limite avec la mer en Libye et en Egypte. Par contre au Sud, aucun relief géographique ne permet d'en fixer sa limite. On estime celle-ci en fonction de l'apparition de petites plantes ; les cram-crams, typiques du Sahel et qui nécessitent des pluies régulières.
Le Sahara se caractérise par une grande diversité de zones climatiques. Les précipitations sont variables d'une zone à l'autre et d'une année à l'autre, et peuvent, à l'occasion, être très violentes dans le Sahara central. La faible présence de nuages entraîne un ensoleillement maximum et il n'est pas rare de constater des températures frôlant les 50 °C. L'écart entre le jour et la nuit est également important, entre 15 et 30 °C. On observe parfois en hiver des minimums de 0 °C.


Aux limites de l'infini

Le désert du Sahara est un plateau situé entre 200 et 500 m d'altitude, constamment déshydraté par l’harmatta venant du Nord-Est.

À la formation de la croûte terrestre, les volcans de la région ont engendré des montagnes qui s'érodent depuis des siècles, sculptant une immensité de sable et de rochers, l'actuel désert du Sahara. Il y a quelque huit mille ans, la région était encore parsemée de grands fleuves tels que l'Igharghar. Les peintures rupestres découvertes dans ce qui est aujourd'hui un lieu hostile à la vie, révèlent que la faune et la flore y abondaient. Le Sahara est un lieu chargé d'histoire, un univers extrême où vivent 2,5 millions de personnes.

Des montagnes de l'Aïr (Niger) et de l'Adrar des Iforas (Mali), qui culminent à 890 m, à la vallée du Nil, finissant son périple dans la mer Rouge, le Sahara dévoile différents visages plus attrayants les uns que les autres. L'érosion a formé de surprenants phénomènes comme les gorges du massif de l'Ennedi (Tchad).


Le peuple du Sahara

Malgré ces conditions climatiques difficiles, des hommes peuplent une partie du Sahara, dont la moitié de Nomades. Les dernières estimations sont de l'ordre de 1,5 à 2 millions d'habitants, nombre qui n'a de cesse de diminuer puisque de plus en plus de nomades se sédentarisent dans les villes en pleine expansion qui gagnent sur le désert. 
Trois peuples vivent actuellement au Sahara : les Maures, les Tedas et les Touaregs. Ces peuples cultivent de toutes petites zones, restreintes aux oasis, où seule l'eau arrive. La ressource principale est le palmier dattier : d'ailleurs, les oasis de l'oued Rhir, en Algérie, sont l'une des premières zones productrices de dattes dans le monde. Les autres cultures, comme les céréales ou les légumes, sont produites sous les palmeraies. 
Aujourd'hui, le Sahara a pleinement fait son entrée dans le monde économique grâce à ses riches ressources minières exploitées principalement par l'Algérie et la Libye. En plus du gaz et du pétrole, on trouve du phosphate, de l'uranium et énormément de minerai de fer.


Des conditions de vie difficiles

Le soleil brille une grande partie de l'année, mais l'amplitude thermique varie très fortement entre le jour et la nuit. En effet, la journée, le thermomètre peut grimper jusqu'à 55°C alors que la nuit, il descend souvent à 0°C. Dans ces conditions, seuls peu d'animaux arrivent à survivre : on peut voir des fennecs, des gerboises, des vipères, des scorpions, mais principalement des dromadaires, utilisés par les Touaregs pour se déplacer. Ce sont des nomades qui se déplacent d'oasis en oasis pour abreuver leurs troupeaux, souvent composés de moutons, de chèvres et de dromadaires.


Le Sahara, zone touristique

Le Sahara est également devenu une zone très touristique, l'émergence de nombreux séjours au Sahara, comme le trekking ou les randonnées en tout terrain, attirent tous les ans de nombreux touristes Le Sahara est en pleine évolution, aussi bien du point de vue économique, climatique qu'humain, malgré cela l'aridité gagne tous les ans du terrain éloignant ainsi les hommes. Espérons, que la rudesse du climat s'atténuera, chassant la perspective de transformer cette région du monde en une zone rocailleuse totalement sèche.


Source : Placedesvacances