• 14 / May / 2021
Fermer

MARIAGE ET CASTE: UNE RÉALITÉ AU SÉNÉGAL


Le mariage est un acte sacré, qui unit  deux personnes qui s'aiment. L'objectif de cette union est d'être heureux, de fonder une merveilleuse famille, des enfants qui seront aimés. Le mariage est également pour le meilleur et pour le pire, le mariage dont le soubassement est l'amour que l'on porte à son prochain, a connu de véritables bouleversements causés par une vision très conservatrice de nos grands-parents.

La société  sénégalaise, malgré les influences de l'Occident, malgré la mondialisation, conserve toujours ses histoires de castes.  Cette vision est si tenace, qu'elle est parfois source de tensions dans les familles.

Ne sommes-nous pas tous des descendants d’Adam et D’Eve ?

Existe-t-il vraiment un sang noble et un sang caste ?

Il a 60 ans et répond du nom de Pape Diongue. Bijoutier d'origine et de profession, il a été victime des problèmes de castes car étant marié à deux femmes « nobles ». Pape est le premier homme a épouser des nobles dans sa famille depuis sa descendance.

Son premier mariage avec khady Ndoye n'a pas eu trop de problèmes au niveau des familles par contre son union avec Kadiatou dème a fait couler beaucoup d'encre.

Elle est de « bonne famille ».Torodo de père et de mère, sa famille l'a tourné le dos à cause de son amour pour un bijoutier. Est-ce un péché ? Elle n'a toujours pas de réponse à cette question.

Monsieur et madame Diongue se confient: " je ne me suis pas marié avec des femmes de ma caste certes, mais je suis heureux avec mes deux femmes. Cela fait des années que je vis avec ces préjugés  venant de ma famille. Pour mes parents j'ai perdu le respect de ma famille. Nous aussi, on est des nobles car la noblesse c'est dans le cœur et dans l'esprit. Les « nobles » croient qu'ils sont supérieurs et se permettent de tout nous dire et nous traiter d'esclaves. En tout si c'était à refaire, j'épouserai encore mes deux dames."

Quant à Kadiatou elle a été déshéritée par sa famille. « Je suis l'aînée de mes parents et j'étais l'étoile de la maison. J'obtenais toujours ce que je voulais jusqu'au jour où j'ai commencé à fréquenter Pape. Mon père l'a chassé de la maison  le jour où il est venu me rendre visite. Et je me rappelle cette nuit-là, mes parents et même mon petit frère m'ont averti qu’ils ne  m'adresseraient plus la parole le jour où j'aurai la folie de me marier à un bijoutier. Ils sont nos esclaves nos serviteurs, m’ont-ils dit.

J’ai choisi l’amour. Je suis une intellectuelle et je ne peux me rabaisser à de telles considérations. Je gère bien mon foyer. Mais j'avoue que chaque nuit, je pense aux paroles de ma mère, à ma famille qui me considère comme «  morte » et c’est très dur.

Pour Moustapha Diouf, le temps ne peut être un facteur de changement des croyances. Ce qui est fait est pour l’éternité. Les sangs ne doivent pas se mélanger. Même entre castes, ils se minimisent. Par exemple, les « griots » ne veulent pas des « tisserands » comme partenaires.

Dans la cinquantaine, Moustapha Diop, militaire de profession est contre le mariage entre nobles et personnes de caste. Un vrai déshonneur pour lui.

« Je ne badine pas avec ça. J'ai dit ouvertement à mes enfants qu'un noble doit rester noble et ne doit pas se mélanger avec les personnes de caste et cela même  en amitié. La seule chose qui nous lie c'est les cérémonies. Ils nous louent et on leur donne de l’argent. Ils sont nos griots donc inférieurs. C'est tout. »

Un point de vue dont  95% des jeunes d'aujourd'hui ne partagent pas. Un phénomène désuet pour eux.

Métou Ndiaye, étudiante en licence s'indigne des problèmes de castes qui affectent les mariages.

" Les problèmes de castes peuvent être comparés à du racisme. C'est injuste de dire que tel où tel personne n’est juste qu'un griot. Nos parents qui sont contre je crois qu’ils ne sont pas juste intelligents. A l'époque , on pouvait dire que les griots se limitaient à chanter et louer les soi-disant "nobles", maintenant ils font partie des plus grands entrepreneurs et les gens les plus riches au Sénégal.

En tout cas nous les jeunes on ne fait pas attention à ses choses. Personne ne peut nous empêcher de vivre notre amour".

 

"Tout change et nous devons vivre avec notre temps" disait Seydou Bodian. S'appuyant de cette situation, on peut dire que les problèmes de castes ne doivent pas affecter les mariages. L'amour est plus fort et l'union est sacrée.

Tous les hommes naissent égaux.

 

NDEYE PENDA DIALLO